Universités, Instituts et Industries

Le Karnataka accueille des institutions scientifiques de premier plan. Bangalore est la ville de la science ; elle abrite depuis plus de cent ans l’Indian Institute of Science, premier institut indien de recherche pluridisciplinaire par le nombre de chercheurs, la diversité et la qualité de leurs travaux et le recrutement de l’élite des étudiants. Elle abrite aussi un nombre important d’institutions de très haut niveau, l’Indian Institute of Management Bangalore, coté n° 1 ou n° 2 selon les années comme meilleure école de management de l’Inde, la réputée National Law School of India University (n°1 en Inde, très réputée au niveau national et international), le Jawaharlal Nehru Centre for Advanced Scientific Research, le National Institute of Advanced Studies, la Bangalore University, et de très nombreuses écoles spécialisées, comme l’International Institute of Information Technology Bangalore. Des instituts de recherche comme le National Center for Biological Sciences et le Raman Research Institute se placent à un excellent niveau international dans leurs domaines respectifs. C’est également à Bangalore que l’on trouve le siège et divers établissements de l’agence spatiale indienne, ISRO. Il faut aussi noter le grand nombre d’écoles d’ingénieurs au Karnataka, les meilleures étant le Sir M Visvesvaraya Institute of Technology aux 150 collèges disséminés dans le Karnataka et le National Institute of Technology Karnataka (NITK) à Mangalore (sur la côté ouest). Les collèges médicaux (plus de 250 institutions) sont sous l’autorité du Rajiv Gandhi University of Health Sciences et les principales universités publiques sont Bangalore University, Mangalore University, Mysore University, Kuvempu University, Gulbarga et Karnataka University. Il y a aussi des universités privées comme Christ University à Bangalore. Enfin la petite ville de Manipal est le siège de la plus grande université privée de l’Inde, Manipal University.

 

source: Science department, French Consulate in Bangalore

Below is found a non-exhaustive list of laboratories/institutes/industries.

 


Sciences dures multidisciplinaires

 

Fondé en 1909 par Jamsetji Tata,l’Indian Institute of Science (IISc) est considérée comme le premier centre de recherche en Inde. L’IISc est principalement un centre de recherche élite qui accueille des étudiants au 2e et 3e cycle (niveau du master et doctorat), mais vient de commencer des formations de licence aussi. L’IISc a 5 divisions de recherche : sciences biologiques, sciences chimiques, sciences physiques et mathématiques,  sciences de la terre et de l’environnement, et d’ingénierie. Un grand nombre de chercheurs de très haut niveau en Inde ont été associés avec l’IISc dans leur carrière : CV Raman (ancien directeur, prix Nobel), Satish Dhawan (un des pères du programme spatial indien et ancien directeur de l’IISc) CNR Rao (ancien directeur et chef du conseil scientifique du premier ministre indien), Goverdhan Mehta (chimiste et ancien directeur)… L’IISc collabore étroitement avec plusieurs équipes en France (voir ci-dessous), notamment en mathématiques appliquées (UMI et LIA avec le CNRS), en neurosciences (LIA avec l’Inserm), chimie du solide (LIA), chimie organique (GDRI), eau et environnement (LIA), nanomatériaux, thermoélectrique, ingénierie civile et mécanique, écologie, biologie moléculaire et biophysique, TIC, etc.

 

Fondé en 1989, le Jawaharlal Nehru Centre for Advanced Scientific Research (JNCASR) est un centre de recherche multidisciplinaire dans les sciences fondamentales et l’ingénierie. JNCASR a été conçu comme un institut de recherche fondamentale de très haut niveau. Très connu pour la recherche en chimie et physique des matériaux, ingénierie mécanique, biologie évolutionnaire, génétique, biologie moléculaire, maladies infectieuses, nanotechnologies, matière condensée et géodynamique. Plusieurs chercheurs réputés sont associés avec le JNCASR : Professeur CNR Rao (président fondateur du centre, et directeur du centre des sciences des matériaux à JNCASR), Roddam Narasimha (aérospatiale et sciences atmosphériques) et Shobhana Narasimhan (sciences théoriques). Le JNCASR a plusieurs collaborations avec la France notamment une collaboration avec l’ENS de Lyon (Laboratoire Joliot Curie, en transcription, epigénétique et maladies) et une collaboration avec l’Université Paris Diderot (Laboratoire Matériaux et Phénomènes CNRS) en nanostructures.

IISc Bangalore

 

 

 

JNCASR Bangalore

Sciences de la vie et de la santé

 

Le National Centre for Biological Sciences (NCBS) à Bangalore, un institut de recherche  interdisciplinaire du TIFR, est considéré comme le meilleur institut indien en science de la vie avec une réputation internationale. Le NCBS joue un rôle majeur dans la mise en place et la gestion, depuis 2009, du Bangalore Biocluster avec des financements importants du Département indien des Biotechnologies. Centré sur le thème de l’innovation dans les sciences du vivant, ce pôle est conçu comme un campus multidisciplinaire destiné à encourager les collaborations entre chercheurs, entrepreneurs, enseignants chercheurs et gestionnaires ; il s’agit du pôle le plus avancé en Inde dans ce domaine. Ce biocluster accueille le premier institut indien dédié à la recherche sur les cellules souches (InStem, Institute for Stem Cell Biology and Regenerative Medicine) ainsi que le  Centre for Cellular and Molecular Platforms (C-CAMP). C-CAMP fait le lien entre la recherche et l’industrie et joue également le rôle d’incubateur technologique. Sa principale fonction est d’assister les chercheurs dans l’identification des projets à fort potentiel de valorisation.

 

Le Bangalore Biocluster accueille régulièrement des scientifiques étrangers, essentiellement européens et américains, qui souhaitent passer quelques mois, voir quelques années, en son sein. Récemment, un nouveau centre à été créé au sein de inStem en collaboration avec l’université d'Édimbourg : ce nouveau Centre for Brain Development and Repair étudiera les maladies qui résultent de modifications du développement du cerveau. Le NCBS a plusieurs collaborations en cours avec la France, notamment  avec l’ESPCI Paristech, l’Institut Curie, l’Université de Nantes, l’Université Paris Descartes/Inserm, l’Institut de biologie du développement de Marseilles Luminy, etc. Le NCBS, l’Institut Curie et le CNRS ont signé un accord général de collaboration en 2012.

 

Les instituts multidisciplinaires IISc (ex : département de biochimie) et JNCASR (génomique, biologie moléculaire), décrits ci-dessus, sont aussi reconnus dans ce domaines et leurs chercheurs collaborent beaucoup avec ceux du Bangalore Biocluster.

 

Le St Johns Research Institute (SJRI) est un centre de recherche au sein du St John’s Academy of Medical Sciences, un centre hospitalier à Bangalore. Le SJRI mène de la recherche dans plusieurs domaines médicaux : épidémiologie, biostatistique et études démographiques (aspects santé de la population), maladies infectieuses, cancérologie, médicine moléculaire, nutrition, neurosciences, bien-être mental et informatique clinique. Une collaboration en nutrition et diabète entre le SJRI et l’Inserm est en cours.


L’Institute of Bioinformatics and Applied Biotechnology (IBAB) est en centre d’excellence en biotechnologie et bioinformatique. IBAB a été établi par un partenariat entre le gouvernement de Karnataka et le secteur privé.

 

Bangalore est aussi une ville connue pour la recherche en oncologie, deux hôpitaux réputés sont le Kidwai Institute of Oncology et HCG Oncology. D’autres hôpitaux de très haute qualité à Bangalore sont les groupes d’hôpitaux Columbia Asia, Manipal Group et Apollo Group. Le Narayana Hrudayalaya Health City, le plus grand centre hospitalier en chirurgie cardiaque en Inde est aussi situé à Bangalore. Fondé par Dr Devi Shetty sur un nouveau modèle d’innovation en santé, le NH Health City a aussi un hôpital et centre de recherche sur la cancérologie, et deux hôpitaux dédiés à l’ophtalmologie et l’orthopédie.

NCBS Bangalore

 

 

 InStem Bangalore

 

 

CCAMP Bangalore

 

 

 

SJRI Bnagalore

 

 

 

IBAB Banagalore

Eau, Ecologie et agriculture

 

L’Université d’agriculture de Karnataka, University of Agricultural Sciences (UAS), est un des meilleurs centres d’étude en agriculture et recherche agronomique dans le pays. Créé en 1963, l’université est répartie sur plusieurs sites : quatre instituts d’agriculture à Bangalore, Shimoga et Mandya, un institut de foresterie (College of Forestry) à Ponnampet dans le Coorg, un institut de sériculture à Chintamani.

L’Ashoka Trust for Research in Ecology and the Environment (ATREE) est un institut de recherche en écologie, biodiversité, développement durable et conservation. Quatre grandes thématiques sont abordées à ATREE : forêts et gouvernance ; eau, terre et « livelihoods », services d’écosystèmes et bien-être humain, écosystèmes et changements globaux.

Le NCBS et l’IISc(décrits ci-dessus) font aussi de la recherche dans le domaine de l’écologie et l’évolution. L’IISc collabore avec le Musée National d’Histoire Naturelle sur des thématiques liées à l’écologie, l’évolution et la conservation et héberge aussi le Laboratoire Mixte International (IRD-IISc) en Eau et Environnement.

 Univ Agri Sciences Bnagalore

 

 

Atree Banagalore

Mathématique et informatique

 

Le Tata Institute for Fundamental Research (TIFR) a un centre sur les mathématiques à Bangalore. Le Centre for Applicable Mathematics (TIFR-CAM) est spécialisé sur les aspects théoriques et numériques des équations différentielles, notamment : les applications d’analyse fonctionnelle non linéaire dans l’étude des équations différentielles, les aspects de contrôle des équations aux dérivées partielles, équations hyperboliques et lois de conservation, etc. Des collaborations entre TIFR-CAM et l’Institut de Mathématiques de Toulouse, Université Paul Sabatier sont en cours. Bangalore a aussi le plus grand nombres de super-computers dans le pays.

L’International Institute of Information Technology (IIITB) à Bangalore offre des formations en informatique/TIC et ingénierie de la communication. Promu par le secteur informatique à Bangalore (la « Silicon Valleyd’Inde »), cet institut accueille environs 300 étudiants (niveau Master). La recherche à l’IIITB est axée vers les TIC, et l’institut travaille étroitement avec les grandes entreprises et le secteur informatique pour développer les nouvelles technologies.

 

L’Indian Statistical Institute de Bangalore (ISI) fait de la recherche en mathématique et statistique (les principaux domaines de recherche sont mathématique, statistique, informatique, économie quantitative, recherche opérationnelle, et sciences de l’information) et offre des licences et maitrises dans ces domaines.

L’IISc est très impliqué dans le domaine des mathématiques et de l’informatique avec son département de mathématiques et son centre Supercomputer Education and Research Centre (SERC). De plus, la première Unité Mixte Internationale du CNRS en Inde est basée à l’IISc en mathématique appliquée.

TIFR CAM Banagalore

 

 

 

IIIT Bangalore

 

 

 

 ISI Bnagalore

Matériaux, nanoscience, chimie et physique

 

Le Raman Research Institute (RRI) a été fondé en 1949 par CV Raman, le lauréat du prix Nobel. Un institut de recherche fondamentale, les domaines de spécialisation du centre sont l’astronomie et l’astrophysique, physique de la matière condensée, physique théorique, physique lumière/matière. Deux projets franco-indiens sont en cours à RRI : avec l’Institut d’Astrophysique de Paris et le Laboratoire de Physique Théorique et Modèles de l’Université Paris Sud.

 

L’International Centre for Theoretical Physics (ICTP) est un centre de recherche créé par le Tata Institute of Fundamental Research (TIFR) pour promouvoir la recherche dans les frontières des domaines scientifiques. Actuellement, l’ICTP est engagé dans les domaines de physique statistique, biologie multidisciplinaire, ondes de gravité et relativité numérique, systèmes complexes, théorie des cordes, physique des particules et cosmologie, etc. Un programme de doctorat commencera en 2013.

 

L’Indian Institute of Astrophysics (IIAP), est un centre de recherche dédié à l’astrophysique, l’astronomie et physique en Inde. Financé par le Department of Science and Technology (DST) du gouvernement indien, IIAP a quatre centres d’observation à Kodaikanal (Tamil Nadu), Hanle (Ladakh), Gauribidanur (Karnataka), et Alangayam (Tamil Nadu). IIAP a aussi un centre de recherche et enseignement en sciences et technologies à 35 km de Bangalore. Les principaux domaines de recherche sont le système solaire et le soleil, physique et astronomie stellaire, astronomie extragalactique et cosmologie, astrophysique théorique, instrumentation, etc.

L’IISc et le JNCASR (décrits ci-dessus) ont tous deux des centres reconnus en chimie et en nanosciences.

RRI Bangalore 

 

 ICTP Bangalore

 

IIA Banagalore

Aéronautique et spatial

 

Le secrétariat national pour l’espace a son siège à Bangalore (un seul autre organisme de ce niveau n’est pas à Delhi, le Department of Atomic Energy à Bombay). Il contrôle l’organisme de recherche et de production spatiale, l’ISRO, également implanté à Bangalore. L’Indian Space Research Organisation (ISRO), créée en 1969 et le Department of Space (DOS), créé  en 1972, sont directement rattachés au premier ministre indien et présidés par la même personne, le Dr. K. Radhakrishnan. Celui-ci préside également la « space commission » dans laquelle sont représentés les différents ministères concernés, et qui établit le budget du DOS. L’ISRO, organisation publique qui emploie près de 18 000 personnes, est de facto en charge du développement de l’ensemble des composantes de ce programme (lanceurs, satellites, missions, applications, exploration,  recherche). Elle possède des ramifications et des centres (opérationnels, de recherche ou de formation) dans dix-huit villes réparties sur l’ensemble du territoire national.L’ISRO a plusieurs sites à Bangalore notamment la Space Commission et le siège de l’ISRO, Antrix (l’antenne commerciale d’ISRO), l’ISRO satellite centre (ISAC, où le satellite franco-indienne Megha-tropiques a été développé) et l’Indian Deep Space Network. La collaboration franco-indienne dans le domaine spatial est la plus ancienne et la plus importante des collaborations conduites par l’Inde avec un pays européen (voir ci-dessous).

 

Dans le domaine aéronautique, Bangalore est également le leader en Inde, à la fois en raison du déploiement ancien des garnisons militaires et grâce à l’écosystème scientifique. L’entreprise d’Etat, Hindustan Aeronautics Limited (HAL), qui détient un quasi-monopole de la production et de la maintenance aéronautique, principalement militaire, est implantée à Bangalore. Le National Aerospace Laboratories  (NAL) est un centre de recherche sous le Council of Scientific and Industrial Research(CSIR) et le seul laboratoire publique de recherche et développement en aérospatial dans le secteur civil en Inde. Fondé en 1959, NAL a joué un rôle clé dans le program aérospatial indien et a développé plusieurs avions pour le secteur aéronautique indien.

 ISRO Banagalore

 

 

 

 

 

NSL Bangalore

Sciences humaines et sociales, études multidisciplinaires

 

Conçu comme un institut de recherche interdisciplinaire, le National Institute of Advanced Studies (NIAS) est un centre de recherche et think tank basé à Bangalore. Fondé en 1987 par JRD Tata,  NIAS mène de la recherche avancée sur des thématiques d’importance nationale : les quatre écoles (sciences sociales, sciences humaines, sciences naturelles et ingénierie, études stratégiques et de sécurité) travaillent sur des questions comme la résolution des conflits ; eau et société ; sociologie et anthropologie sociale ; urbanisation, globalisation et migration ; éducation, philosophie et cognition ; approches interdisciplinaires à l’économie ;  agriculture et biosécurité ; sécurité nationale,  études stratégiques et géopolitique ; énergie et environnement, etc. Les chercheurs du NIAS sont souvent des ex-fonctionnaires du gouvernement indien : le directeur actuel du NIAS est l’ancien directeur du Department of Science and Technology du ministère indien des sciences et technologies. Le NIAS est aussi un partenaire clé dans le réseau franco indien des acteurs de l’eau.

 

L’école de droit la plus prestigieuse en Inde, la National Law School of India University (NLS),est aussi située à Bangalore. NLS offre des formations en droit et a aussi des centres de recherches sur des questions socio-économiques liées au droit : la femme et le droit ; les droit de l’enfant ; propriété intellectuelle ; droit de l’environnement ; droit de l’homme ; éthique et médicine ; résolution des conflits ; cyber-droit et études criminalistes/judiciaires (« forensics »).

L’Indian Institute of Management de Bangalore (IIM-B), est une grande école de commerce classée entre la position n°1 et le n°2 en Inde. Etablie en 1973 par le gouvernement indien, IIMB offre des formations en master, PhD et MBA.

 NIAS Bangalore

 

 

NLS Bangalore

 

 

IIM Bangalore

Industries et innovation

 

Fondée en 1978, Biocon est la plus grande société biotechnologique indienne (183 M € de chiffre d’affaires en 2010). D’abord productrice d’enzymes industrielles, elle s’est spécialisée dans le diabète et le cancer. Elle produit une insuline synthétique orale, en phase d’essais cliniques. Ses filiales, Syngene et Clinigene, créées en 1994 et 2000, sont des centres multidisciplinaires de développement de médicaments où collaborent chercheurs, médecins et chimistes.

Deux grandes sociétés multinationales de technologie, prestation et consulting sont basée à Bangalore, Infosys et Wipro.

Infosys a été créé en 1981 par NR Narayana Murthy et six autres personnes avec 250 $. En 2013, Infosys a été la quatrième société indienne (basée en Inde) de services en informatique et consulting (Infosys conçoit et fournit principalement des solutions technologiques). D’une entreprise de 5000 employés en 2000, aujourd’hui, Infosys a plus de 150 000 employés dans 32 pays avec un chiffre d’affaires de 200 M $ et des recettes de 50 M $. Bangalore est le siège d’Infosys et Mysore héberge le Leadership Institute, un grand centre de formation pour les employés d’Infosys.

Fondé en 1945, Wipro est aujourd’hui dirigé par Azim Premji. Le group Wipro a environ 145 000 employés et offre des solutions en services informatiques, technologie et consulting, éclairage,  biens de consommation, santé et infrastructure, etc. Liés à ce groupe, la fondation Azim Premji et l’Azim Premji University travaillent dans l’éducation et le développement.

Microsoft Research India, le centre de recherche de Microsoft, est situé à Bangalore. Ce centre mène de la recherche en cryptographie et complexité, modélisation et algorithmes, systèmes multilingues, des technologies pour les marchés émergeants, etc.    

Le John F. Welch Technology Centre à Bangalore est le premier centre R&D de GE hors des Etats-Unis. Les équipes de ce centre travaillent sur plusieurs domaines comme l’eau, l’énergie, la santé, l’éclairage, le gaz et le pétrole, l’aviation, etc.

Enfin, plusieurs entreprises françaises ont des centres de R&D à Bangalore : EADS et Airbus, Schneider Electric, L’Oréal, Alcatel-Lucent, …

 Biocon Bangalore

 

 

 

Infosys Bangalore

 

 

 

Wipro Bangalore

 

 

 

 

 

Karnataka Accueil Submission Guide Scientific Committee Mentions légales Universities, Institutes and Industries Pre-doc Proposals - 2016 Living in Aquitaine Pre-doc Proposals - 2016 Vivre au Karnataka Universités, Instituts et Industries Ongoing projects Ongoing projects 2016
Manager Erick DUFOURC
e.dufourc@cbmn.u-bordeaux.fr

CBMN

Allée Geoffroy Saint Hilaire, Bât B14
33600 Pessac
Tél. : +33 (0)5 40 00 68 00
contact@cbmn.u-bordeaux.fr

Plan d'accès
informations Mentions légales Dernière mise à jour : 10/10/2016


CNRS Université de Bordeaux Institut Polytechnique de Bordeaux